.
Please update your Flash Player to view content.

Heure de Montréal

Heure de Kinshasa

Heure de Bruxelles

Heure de Pekin

Heure de Sydney

Le verset de la Semaine

Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.

1 Jean 5:5-12

Les Orateurs de la Semaine

EV. Billy Graham B.Graham Ministries / USA

Past. Blaise Mpongo RDC / Kinshasa

Past. Fernand Saint-Louis Québec / Canada

La Pensée de la semaine ( À venir)

By: Fr. Axel kibau Fefe

Past. Claude Houde Eglise Nouvelle vie / Québec

Past. Nina Mabouadi France

PAST. IRVIN BAXTER Les temps de la fin / États-Unis

La vidéo de la Semaine

Témoignage de conversion

Pasteur Franck Alexandre raconte sa délivrance
Soyons connectés au Réseau Média Christ

 

Un pasteur canadien devrait passer le reste de ses jours en prison en Corée du Nord. Ainsi en a décidé la Cour suprême à Pyongyang qui a reconnu coupable ce pasteur d’origine sud-coréenne de complot contre l’Etat nord-coréen. Hyeon Soo-lim est également accusé d’avoir fait circuler des informations portant atteinte au pays. C'est une peine très lourde mais qui n’est pas une première en Corée du Nord. Le régime étant de plus en méfiant vis-à-vis des missionnaires étrangers. Ottawa s'est dit « atterré » par la condamnation du pasteur.

Hyeon Soo-lim avait déjà effectué plus de 100 missions en Corée du Nord lorsqu’il a été arrêté le 31 janvier 2015 affirment ses proches. Même son de cloche du côté de sa paroisse : pour l’église presbytérienne coréenne de la Lumière près de Toronto, comme les précédents voyages, cette dernière mission était à vocation strictement « humanitaire ».

« Faux », affirme la Cour Suprême à Pyongyang, le pasteur serait en réalité un « espion » coupable de complot contre la République populaire et démocratique de Corée, un complot ourdi avec l’aide de Séoul et de Washington. Dans une vidéo diffusée en août dernier, le religieux était présenté en pleine confession de ses « crimes » devant des fidèles dans une église de la capitale nord-coréenne.

Autocritiques et justice expéditive

Le scénario des confessions est souvent le même : tout commence dans la ville chinoise de Dandong et dans la région autonome coréenne de Yanbian proches des fleuves Yalou et Tumen marquant la frontière avec la Corée du Nord où les ONG et les entreprises tenues par des évangélistes nord-américains d’origine sud-coréenne pullulent. Distribution de Bibles, prosélytisme, ces derniers sont régulièrement arrêtés une fois entrés en territoire nord-coréen.

Des arrestations qui parfois servent de monnaie d’échange dans le cadre de négociations plus large entre Pyongyang et Washington. Plusieurs missionnaires protestants ont ainsi été détenus par le régime nord-coréen ces dernières années.

L’évangéliste Kenneth Bae, américain d’origine coréenne, condamné à 15 ans de travaux forcés, a finalement été libéré en novembre après deux ans de détention. Hyeon Soo-lim devrait ainsi rejoindre Kim Jeong-wook, ce missionnaire sud-coréen arrêté en octobre 2013, purge actuellement une condamnation aux travaux forcés à perpétuité.

Avec Rfi

Le Réseau Média Christ

Les Nouvelles Chrétiennes

Radio Témoignage